7 Secrets pour augmenter sa puissance vocale !

7 Secrets pour augmenter sa puissance vocale !

Tout d’abord, cher chanteur en quête de puissance vocale, une petite mise en garde! Si tu penses que chanter avec puissance est synonyme de douleurs et de tensions supplémentaires. Que chanter plus puissamment te demande un effort surhumain. Si tu es complexé à l’idée de chanter ou parler fort. Alors, ami très cher, il se pourrait bien que mes conseils ci-dessous puissent t’être grandement utiles…


Bonne nouvelle!


Pour augmenter sa puissance vocale sans se rajouter d’efforts inutiles et sans se fatiguer, nul besoin de tout cela! Je vous partage ci-dessous 7 secrets pour augmenter votre puissance vocale sans forcer plus, sans efforts surhumains, sans greffes de larynx ! 😉


Être prêt à transformer ses mauvaises habitudes…


Il s’agit d’être prêt et persévérant pour changer ses habitudes vocales. Cela demande au début pas mal de concentration pour transformer les mauvaises habitudes et aussi beaucoup de volonté mais je peux cependant vous garantir que ces conseils sont d’une efficacité sans failles.

Ils ont été testés et approuvés par moi même tout d’abord et je n’avais pas à la base une voix particulièrement puissante! Cependant grâce à ces secrets et aussi beaucoup de persévérance, ma voix porte facilement et sans efforts. Jusqu’au fond de grandes salles et en plus de cela, sans micro !

I. Ouvrir la gorge: Notre caisse de résonance interne

Mon premier et grand secret est d’augmenter l’ouverture buccale interne. Notre première caisse de résonance se situe dans notre cavité buccale. Comme pour une guitare ou un violon qui ont une caisse de résonance afin d’amplifier les sons produits par pincement et frottements des cordes.

En effet, si je mets un chiffon dans la caisse de résonance d’une guitare par exemple, vous aurez beau pincer les cordes, le son restera très petit et étriqué. Si on enlève le chiffon de la caisse de résonance, tout à coup le son de la corde que l’on pince est amplifié et plein d’harmoniques. Coïncidence? Je ne crois pas !

Le violon intérieur

Nous, chanteur ayant notre instrument à l’intérieur avons également notre propre caisse de résonance. Qui se trouve donc dans notre cavité buccale. Et nous avons une possibilité, contrairement aux instruments que j’ai cité, de pouvoir augmenter et réduire notre caisse de résonance intérieure grâce à plusieurs outils.


C’est bien beau mais comment on fait pour augmenter cette fameuse caisse de résonance buccale?


Et bien concrètement, si je dois vous résumer le mouvement dans un geste connu de tous. Ce serait le geste du bâillement qui serait le plus parlant. Lorsque vous baillez, vous sentez le voile du palais (palais mou à l’arrière gorge) qui s’élève. Comme une membrane souple vers le haut. Le voile du palais prend alors une forme en coupole. Et l’on a, simultanément, coordonné avec l’ouverture du voile du palais, la base de la langue qui s’abaisse et s’étale à l’arrière.

La base de la langue est reliée directement au larynx. Le fait d’abaisser la base de la langue vers le bas (sans la pousser, juste en la relâchant), permet au larynx de rester tranquillement vers le bas pour chanter . Et ce geste nous évite de serrer le larynx vers le haut de la gorge (lorsque l’on voit arriver un aiguë par exemple 😉 ).


Imaginez que vous avez une bouche ouverte à l’arrière de la gorge quand vous chantez!


Il faut donc pour augmenter sa caisse de résonance de chanteur, imaginer que l’on a une bouche à l’arrière de la gorge qui est dirigée à l’opposé de notre vraie bouche. Donc dans notre dos. Imaginer que cette bouche à l’arrière s’ouvre lorsque l’on chante. Cela nous permet d’augmenter la capacité de notre caisse de résonance sans forcer la voix pour se faire entendre. Et cela nous permet d’augmenter notre puissance vocale, uniquement en créant plus d’ouverture à l’intérieur de notre cavité buccale. N’est ce pas magique?


Une caisse de résonance modulable selon le style de chant que l’on souhaite


Les chanteurs d’opéra qui chantent sans micros dans des salles immenses utilisent de manière optimisée cette ouverture buccale. Afin d’augmenter sans forcer leur puissance vocale et être entendus jusqu’au dernier rang! Pour les autres styles de chant cet aspect là sera moins développé que pour les chanteurs lyriques. Puisque que le micro amplifie déjà la voix. Mais attention, le micro ne fait pas tout! Le fait d’ouvrir votre caisse de résonance buccale, de rester souple et ouvert à l’arrière de la gorge ne sera que bénéfique pour votre confort vocal et la qualité résonante de votre voix. Voir dans certain cas de forçage vocal, cela peut être salvateur de le faire!

2. Soigner la qualité de sa respiration, développer ses muscles du soutien

S’entraîner à avoir une inspiration ample et profonde, optimiser sa capacité pulmonaire est un des paramètres indispensables pour gagner en ampleur vocale! La respiration est le moteur du chanteur. Nous transformons l’air en son. C’est pourquoi plus l’on va entraîner ses muscles du soutien et ainsi faire gagner à notre instrument de solides appuis dans le corps, plus notre chant sera lui aussi robuste et puissant. Pour plus de détail, n’hésitez pas à aller faire un tour dans mon article sur la respiration où je décris de manière très détaillée tous les mécanismes de la respiration et comment les optimiser.


Pour travailler vos muscles du soutien je vous propose plusieurs exercices à faire régulièrement, comme des exercices de sport et de musculation!


Les cigales

La cigale entre-coupée

Cet exercice de souffle est un des exercices le plus pratiqué des chanteurs. Il consiste à mobiliser sur l’expiration ses muscles abdominaux et intercostaux en faisant des kss-kss-kss-kss. Comme une cigale ! Avec cet exercice on fait travailler les muscles du périnée, les abdominaux et le diaphragme. On peut varier l’intensité et la vitesse de production des kss selon votre besoin.

La cigale tenue

Cet exercice consiste à tenir le « kss » sur toute la durée de l’expiration. Cela mobilise autrement vos muscles que pour la cigale entre-coupée et se rapproche du soutien que l’on aurait pour des phrases longues. Il fait travailler l’endurance du souffle. Essayez de bien ressentir comment les muscles se mobilisent et s’engagent.

Travail au sol avec un poids sur le ventre

Le fameux exercice de Montserrat Caballé, la grande chanteuse d’Opéra! Elle le faisait faire systématiquement dans toutes ses Masterclass à tous ses étudiants. Elle, qui avait, disait on un souffle infini ! Un exercice qui a fait ses preuves et que j’ai beaucoup pratiqué lorsque j’ai commencé à développer ma voix.


Il s’agit de s’allonger sur un tapis de sol, les lombaires bien plaqués au sol, les jambes et genoux pliés.


On place ensuite sur notre ventre, au niveau du plexus solaire, soit un poids de faible intensité, soit si on en a pas sous la main, quelques livres que l’on empile. Une fois placé, on peu déjà s’habituer un peu à respirer avec un poids sur le ventre en faisant quelques inspires/expires libres.

Phase d’apnée “ouverte”

On va ensuite prendre une grande inspiration complète à l’issue de laquelle on tient une apnée « ouverte ». (On continue d’inspirer même s’il n’y a plus d’air qui rentre pour maintenir l’ouverture). Le poids doit à ce moment là être maintenu en hauteur. On peut tenir 3 secondes en apnée ou plus si on le souhaite.

Puis, en continuant de maintenir le poids vers le haut, on va expirer sur « kss ». Jusqu’à la fin de l’expiration. Le but est de garder le poids (ou livres) vers le haut et de lutter contre l’effondrement de la cage thoracique avec ses muscles.

On peut faire cet exercice autant de fois qu’on le sent nécessaire et augmenter/diminuer le temps d’apnée.

Le « Beat Box »

Un exercice assez tonique musculairement et qui dynamise l’articulation des consonnes. Il consiste à commencer par :

Une cigale entre-coupée (voir ci dessus)2 fois 4 « kss »

Puis de poursuivre avec la mobilisation des mêmes muscles mais cette fois en projetant ces consonnes  :

Rreuh-Peuh-Teuh-Keuh – 4 fois 4 séries

Le R est roulé et on doit avoir presque l’impression que l’on fait du « Beat Box » avec les consonnes. Il ne doit pas y avoir de son chanté, il s’agit juste de percussions. L’intérêt c’est que les consonnes soient très percutantes et projetées. Que l’on sente qu’elles partent du ventre.

De plus, rendre le texte compréhensible et percutant est une des missions importantes du chanteur envers son public et contribue grandement à l’impact de la voix en salle !

On peut également faire une variante avec d’autres consonnes si on sent que le travail musculaire est plus efficace ! (Cheuh-Meuh-etc…).

3. Développer les harmoniques aiguës de sa voix

Résonateurs de la voix

Il a été prouvé scientifiquement et acoustiquement que ce sont les sons aiguës qui se font entendre de loin le plus. Le fait de travailler les harmoniques aiguës de votre voix. De placer votre voix dans les résonateurs du masque va vous permettre de passer la rampe beaucoup plus facilement qu’une voix qui n’aurait pas d’harmoniques aiguës. Et cela sans avoir à forcer plus pour les produire. Il s’agit juste d’une place vocale dans les résonateurs. Il n’y a pas besoin de pousser pour mettre la voix dans ces résonateurs ! On parle dans le milieu lyrique de “formant du chanteur”.

Si vous voulez plus d’informations sur comment placer votre voix dans le masque et avoir des vocalises pour travailler vos harmoniques aiguës, je vous invite à aller voir mon article sur le placement de la voix dans le masque.

4. Travailler sur sa posture quand on chante: être dans l’ouverture et la juste tonicité dans le corps

Posture, enracinement

La posture est une chose extrêmement importante pour le chanteur car elle a une incidence et une répercussion dans tout le corps. Et évidemment dans ce qui nous intéresse ici, sur la puissance et la portée de la voix.


Ré-apprendre à aligner sa colonne vertébrale…


Pour avoir une posture idéale et optimisée, il faut ré-apprendre à aligner sa colonne vertébrale de sorte à atténuer les courbures plus ou moins prononcées. Celles du cou (qui ne doit pas être “cassé” vers l’arrière ou trop vers l’avant) et du dos (dans la zone des lombaires). Le bassin doit être en rétroversion et l’on doit imaginer que l’on est étiré par un fil imaginaire relié au ciel.

Attention, il ne s’agit pas de mettre les épaules vers l’arrière à la mode militaire pour avoir la bonne posture! Au contraire cela génère encore plus de tension dans le corps… Je préfère pour ça parler de juste direction énergétique donné dans la colonne vertébrale. Celle ci retrouve ainsi toute sa dynamique musculaire.


J’ai beaucoup travaillé ma technique vocale en parallèle avec la technique Alexander pour retrouver une posture idéale.


Je dis re-trouver car c’est avec les mauvaises habitudes posturales de la vie que l’on perd l’alignement idéal de notre corps. Cet alignement et ce fonctionnement idéal que l’on a dans l’enfance.

La technique Alexander, plus connu en Angleterre où elle est née, est un outil particulièrement génial pour tous les chanteurs qui veulent optimiser leurs voix. Cette technique vise l’apprentissage du juste fonctionnement du corps en rééquilibrant les directions énergétiques dans la colonne, les bras et les jambes. J’ai pu constater une nette amélioration, de la qualité de mon son, qui était devenu puissant en rétablissant la juste direction énergétique dans le corps.


Intéressé pour aller plus loin?


Si vous êtes intéressé par ce travail et je le recommande fortement à tous chanteurs! N’hésitez pas à franchir la porte du cours de technique Alexander avec un bon professeur. Vous allez être surpris par les résultats dans votre voix d’un bon travail avec la technique Alexander! Je vous conseille Patricia Boulay sur Paris qui est juste incroyable et qui a l’habitude de travailler avec les chanteurs: Lien de son site

5. Avoir le regard qui porte loin !

Le regard est une chose dont on ne parle pas assez selon moi dans l’apprentissage technique du chant. Il a pourtant un tel impact sur la portée émotionnelle, énergétique de votre voix qu’il me parait indispensable d’en parler.


Avez-vous essayé de chanter puissamment en regardant vos pieds?


Si vous investissez votre énergie dans le regard. Si vous portez tout le sens de ce que vous chantez dans vos yeux, il est évident que votre chant aura un impact redoublé et beaucoup plus puissant sur votre auditoire.

Une grande partie du message de ce que l’on dit passe par les yeux. Si vous souhaitez être impactant émotionnellement et diriger votre voix vers le public, investissez votre regard! Ne soyez pas absent dans votre regard. Ayez les yeux qui brillent et pétillent! Animez-les de toute la vie que contient votre personne et votre chant.


Le public le recevra en plein cœur et ça, c’est très puissant !


Connaissez vous Marina Abramovic? Si vous êtes intéressé par la puissance du regard et sa portée émotionnelle. Votre présence lorsque vous chantez en scène. Je vous conseille chaudement de regarder cette vidéo sur la performance de Marina Abramovic! Il s’agit d’une artiste performeuse extrêmement inspirante…


6. Vaincre la peur de chanter fort…

Une des choses qui m’est apparu en tant que professeur avec les élèves qui voulaient augmenter la puissance de leur voix. Et que j’ai eu moi même à travailler dans mes débuts de chanteuse. C’est la peur de chanter fort… Une peur qui peut être sévèrement installée chez beaucoup d’entre nous. Pour différentes raisons. La peur de déranger le voisin, l’éducation, le fait de vivre en ville où il ne faut pas faire de bruit pour ne pas déranger… Le manque de confiance, la timidité, le caractère de la personne et beaucoup d’autres choses encore…


Si vous voulez gagner en puissance vocale, vous allez devoir accepter d’être entendu, d’être écouté et de dépasser vos limites.


Il va falloir affronter ses peurs en s’y exposant étapes par étapes. Commencez par des objectifs petits! Autorisez-vous à chanter fort seulement pour vous même pour commencer. Pour cela trouvez un endroit pour chanter où vous n’avez pas la crainte d’être entendu par exemple.

Puis augmentez les objectifs jusqu’à prendre la parole de manière forte et posée dans un groupe, de façon a être bien entendu de tous. Pour enfin arriver à l’objectif ultime, avec l’aide de tous mes autres secrets, qui est celui d’oser chanter puissamment en scène devant un public.


Transformer ses croyances limitantes!


Une chose aussi très importante pour vaincre la peur liée au fait de chanter fort: Mettre toutes les croyances limitantes sur un papier. Qu’est-ce qui vous dérange dans le fait de chanter fort? Que pensez vous lorsque vous voulez chanter fort et que vous ne pouvez pas à cause de votre peur? Couchez vos croyances sur le papier avec honnêteté puis à coté de chaque croyances vous apposez une autre croyance, celle ci positive et plus réaliste.


Transformez toutes vos pensées limitantes à chaque fois que vous allez vous retrouver dans une situation où votre peur intervient.


A force de répétition, les pensées positives et non transformées par la peur vont prendre la place des anciennes pensées limitantes. C’est assez incroyable les conséquences que le fait de travailler sur vos croyances limitantes va avoir sur votre chant. Vous pouvez d’ailleurs procéder de même avec toutes phobies car c’est le même processus pour tous les types de peurs…

7. L’entrainement régulier !

Et voilà mon dernier secret et non des moindres ! L’entrainement régulier comme un sportif de haut niveau qui pratique tous les jours ses exercices pour améliorer ses performances. Sans cela, les 6 premiers secrets ne vous serviront pas à grand chose. La réussite et les progrès sont dans la persévérance et la régularité. Soyez intransigeant avec vous même. Sans travail assidue, pas de progrès. Aménagez vous des plages de travail vocal régulièrement dans la semaine. Tout vient à point à qui est persévérant !

Vous avez maintenant mes 7 secrets en votre possession pour développer considérablement votre puissance vocale.

Je vous encourage dans leur application, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions à ce sujet.

Et maintenant, à vous de jouer !


Vous aussi vous êtes en quête d’améliorer votre puissance vocale? Ou vous avez d’autres secrets à nous partager sur comment la développer? Et si vous avez aimé cet article, je vous encourage à le partager et à laisser un commentaire ci-dessous! 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 réactions au sujet de « 7 Secrets pour augmenter sa puissance vocale ! »

  1. Merci pour cet article super intéressant Clotilde ! Je ne suis pas chanteuse, mais je donne des cours dans des salles où ma voix doit porter jusqu’au dernier rang… Est-ce que ces conseils s’appliquent aussi à la voix “parlée” ?

    1. Coucou Aline! Effectivement ces conseils peuvent très bien s’appliquer à la voix parlée. Au niveau de l’ouverture buccale, ce sera juste moins important que celle d’un chanteur d’Opéra et pour les harmoniques aigus c’est plus compliqué de les travailler dans la voix parlée. Mais même les orateurs et comédien place leur voix dans le masque donc… Poser la voix sur le souffle, projeter la voix sans serrer le larynx et en utilisant sa voix de poitrine aident grandement pour être entendu jusqu’au dernier rang d’une salle de classe. Il faut comprendre que nous sommes d’abord notre propre caisse de résonance avant de faire résonner l’espace autour de soi. Voilà j’espère que ça t’aider Aline et merci pour ton commentaire! Au plaisir de te lire 🙂

  2. Voilà un article très utile, puisqu’il peut concerner beaucoup de domaines professionnels : comédiens, orateurs, animateurs, professeurs, … Je me souviens avoir eu un cours à la fac (je suis prof de langues) qui insistait sur le fait de bien utiliser sa voix pour éviter la fatigue et les extinctions de voix quand on est malade. Il m’est du coup arrivé de souvent travailler sur la respiration et la posture. Me voilà maintenant armée d’exercices additionnels ! Merci pour cet article !

    1. Merci Aline pour ton commentaire éclairant! En effet travailler sa voix et savoir l’utiliser sans se faire mal. Se faire entendre sans pousser et avoir une voix impactante n’est pas réservé uniquement qu’aux chanteurs. Cela concerne beaucoup de domaine. Contente que cet article ait pu t’aider et au plaisir d’échanger à nouveau ! 🙂

    1. Je suis contente que mes conseils de voix aient pu t’aider Flore, en effet beaucoup d’enseignants perdent leur voix régulièrement en voulant parler avec puissance. Au plaisir de te lire à nouveau 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.