Les 9 Secrets de la longévité vocale !

Les 9 Secrets de la longévité vocale !

Un des secrets d’une carrière de chanteur réussie est de garder une voix saine, belle et brillante tout au long de sa carrière! La préserver de l’usure du temps et des mauvais traitements qui pourraient l’endommager… Le secret de la véritable maitrise vocale s’inscrit sur la longueur et la longévité de votre voix. C’est pourquoi je vous livre ici 9 secrets pour conserver une voix saine et qui dure dans le temps. Afin de traverser avec brio les transformations vocales qui peuvent advenir dans votre parcours de chanteur…


Une voix bien gérée est comme un bon vin, elle bonifie avec le temps!


Mais une voix malmenée peut aussi se détériorer avec l’âge si on fait les mauvais choix de travail, de carrière ou si on ne l’entretient pas… La voix est un instrument très puissant mais également très fragile.

Il suffit d’un mauvais réglage technique ou d’un mauvais traitement répété pour l’endommager.

Secret n°1: Avoir un bon placement vocal, Rechercher constamment la brillance de la voix!

Mon premier secret pour avoir une voix qui reste jeune longtemps est de chanter avec un placement vocal haut et à l’avant. C’est à dire dans le masque et en ayant le voile du palais (palais mou à l’arrière de la gorge) assez surélevé. Plus concrètement, dans l’emplacement du « Moïto » Voir article sur le placement vocal.

De veiller à ce que tous nos sons soient « accrochés ».


Chantez en gardant la brillance de chaque son !


Même et surtout si l’on a une voix grave ou sombre de nature (les voix de type dramatique, les Mezzos et Barytons → Voir mon article sur les tessitures vocales). Faites attention à garder cette brillance sur toute votre tessiture de voix, et dans tous les registres. Clarté et brillance sont synonymes de jeunesse vocale.

Ne pas engorger ou tasser sa voix mais plutôt chanter en ayant l’impression de soulever le son, de lui donner de la hauteur et de la légèreté.

Secret n°2: Travailler dans la bonne tessiture vocale

Je ne le répéterai jamais assez, soyez vigilant concernant la tessiture vocale dans laquelle vous chantez ! Travailler dans une tessiture qui n’est pas la notre, trop aiguë ou trop grave peut avoir une incidence sur notre santé vocale. Car alors on est obligé de s’adapter, de faire des efforts pour chanter dans cette tessiture qui n’est pas la notre. Et c’est ainsi que l’on risque d’abîmer sa voix.

Lorsque l’on chante trop aigu, le danger est de pousser et forcer la voix. Il peut y avoir comme résultante de ce forçage l’apparition de nodules, d’œdèmes sur les cordes vocales, d’aphonies répétées mais aussi d’un vibrato chevrotant (due à trop de tension pour produire le son).

Et en chantant trop grave ou trop lourd par rapport à notre tessiture vocale, le danger est de grossir le son pour faire la grosse voix et de perdre ce fameux placement haut. Car pour produire les sons graves, on risque alors de placer le son trop bas. Le danger de placer sa voix ainsi est d’avoir des affections telles qu’un vibrato trop large, une voix sourde qui ne passe pas la rampe et qui paraît anormalement vieillie.

Je ne cherche pas à vous terroriser mais soyez vigilant et à l’écoute 😉 . Je vous recommande de consulter mon podcast dédié à la recherche de sa tessiture vocale si vous êtes dans le doute: Cliquez ICI !

Secret n°3: Évitez les mauvais appuis, Chantez avec votre soutien!

Chantez en libérant votre gorge! Libérez vous de tous appuis et serrages. Le seul appui que vous devez avoir lorsque vous produisez votre son est celui de votre soutien. Les bons appuis sont alors situés dans l’épigastre à l’avant (plexus solaire), dans votre dos, dans vos cotes sur les cotés. Les points d’accroche de votre diaphragme en somme (et il y en sur tout le tour de votre cage thoracique)! Et vous avez également l’intervention des muscles du bas ventre et du périnée qui s’engagent pour réguler la pression sous glottique. Et maintenir cette fameuse ouverture intercostale lorsque vous chantez…


Chantez donc en appui sur votre soutien abdominal et intercostal en veillant à libérer tout le reste!


Libérez votre mâchoire et ouvrez votre gorge lorsque vous chantez! Veillez ainsi à ne pas mettre de tensions dans votre mâchoire ou ailleurs pour produire votre son. Votre voix vibrera plus librement et sans tension. Et cela, en plus d’améliorer la qualité et la puissance de votre son, contribuera grandement à garder votre voix saine encore longtemps !

Secret n°4: Attention au vibrato !

Le vibrato est un bon témoin de la santé d’une voix. Si celui ci est trop chevrotant, cela veut dire que la voix subit une trop forte tension. Si le vibrato est trop large, c’est peut être que la voix est mal placée et grossie et que le soutien n’est pas assez tonique. S’il n’y a pas de vibrato soit c’est une volonté pour le style musical que vous chantez et du coup c’est ok. Soit ce peut être due à une trop forte tension et une gorge serrée, le son est alors bloqué et ne peut pas vibrer naturellement et librement.

Un bon vibrato est la résultante d’un bon placement vocal et d’un bon développement de la voix qui amène naturellement le son à vibrer. Il est aussi la résultante d’une juste tension musculaire pour chanter. Ni trop, ni pas assez. Comme pour beaucoup de chose dans le chant, il faut trouver le juste équilibre (et ce n’est pas une mince affaire!).


Avec l’age, il est possible qu’apparaisse un mauvais vibrato


Pour rectifier cela, il faut que vous entraîniez régulièrement votre voix et surtout votre musculature du soutien (abdominaux transverses, obliques, muscles du périnée) car c’est peut être de là que vient le problème.

Avec le temps si vous n’avez pas continué à entraîner vos muscles du soutien, il est possible que ceux ci se soient relâchés et que du coup l’équilibre de votre voix s’en soit trouvé perturbé. Entraînant ce mauvais vibrato. Soyez donc attentif à votre vibrato dans votre travail et visez toujours à rétablir l’équilibre dans votre technique vocale. Surtout si vous constatez qu’il devient trop stressé, trop ample, irrégulier ou si vous n’arrivez pas à le produire.


Pour avoir le bon vibrato, rétablissez l’équilibre entre tous les paramètres de votre technique vocale.


Attention ! Pour corriger un mauvais vibrato, je vous déconseille de le bloquer et du coup de chercher à faire un son droit. Je sais que c’est un chemin de rééducation beaucoup pratiqué par les professeurs de chant qui ne savent pas corriger un mauvais vibrato. Mais ce n’est pas la solution et je l’ai constaté par l’expérience. Vous bloqueriez votre son davantage encore et vous rajouterez des tensions en plus de celles qui doivent déjà être présentes.

Travaillez plutôt sur votre soutien, la rectification de votre placement vocal et le juste équilibre de votre geste vocal. Ne développez pas non plus une peur de votre vibrato, s’il n’est pas régulier.

Tout peux se rééquilibrer dans la technique vocale avec un travail vigilant et bien orienté.

Secret n°5: Travailler son agilité, sa souplesse et sa colorature quelque soit votre tessiture ou votre style de chant

Un des secrets pour garder une voix jeune, souple et réactive des années durant est de travailler son agilité vocale, ce qu’on appelle dans le jargon lyrique la « colorature ». Il s’agit pour cela de travailler des vocalises virtuoses, rapides et qui montent haut dans l’aigu et descendent bas dans le grave. Qui passent rapidement du grave à l’aigu avec souplesse et légèreté. Cela vous permettra de garder l’élasticité de votre voix malgré les « raideurs » engendrées par le temps.


Je conseille même et surtout aux voix lourdes ou graves de travailler leur « colorature ».


Car votre nature de voix et votre répertoire ne vous amènent pas forcément à travailler votre agilité. Pourtant il est très important que tous les types de voix travaillent cela. Et je le fais avec tous mes élèves, qu’ils soient basses, sopranos légers… Qu’ils chantent de l’Opéra ou du Rock. Et ceci à tous les âges !

Secret n°6: Une bonne hygiène du chanteur dans la vie quotidienne.

Évidemment je ne vais pas vous apprendre grand-chose, il va falloir faire attention à votre instrument au quotidien si vous voulez conserver encore longtemps votre belle voix. Bien que tout le monde ne réagissent pas de la même façon par rapport à ces ennemis de la voix. Si vous voulez durer dans le temps avec votre voix, mieux vaut éviter au maximum ce qui pourrait l’abîmer…


Gare aux ennemis de la voix…


Évitez donc de fumer lorsque vous êtes chanteur (cela peut vieillir prématurément la voix et aussi engendrer des difficultés à atteindre vos aigus), boire trop d’alcool trop souvent et surtout juste avant de chanter (même incidences que la cigarette en plus d’une perte de sensations dans le geste vocal).

Ne mangez pas trop acide (ce qui aurait pour tendance à accentuer le reflux gastro-œsophagien qui irrite les cordes vocales et qui, s’il est trop intense, peut créer de l’œdème sur les cordes). Évitez les produits laitiers, le chocolat avant de chanter, cela crée des mucosités et englue les cordes vocales.

Attention aussi aux régimes amincissants trop drastiques et rapides. Cela pourrait affecter grandement votre voix à cause d’une perte musculaire mal gérée (voyez l’exemple de Maria Callas…). Si vous voulez perdre du poids, favorisez les régimes où la perte de poids se fait lentement et sur la longueur.

Je vous conseille de pratiquer un sport également (renforcement musculaire du style Pilates qui est excellent pour nous chanteurs car il s’agit d’une musculation en profondeur. La natation qui fait bien travailler le souffle, les exercices cardios, le fitness, etc.). Pratiquer un sport régulièrement permet de maintenir votre tonicité musculaire si importante pour votre chant.


Favorisez les sports qui permettent de travailler les muscles en profondeur en gardant la souplesse.


Pensez également à bien vous hydrater, surtout lorsque vous chantez. Ayez toujours une bouteille d’eau avec vous ! Cela permettra à vos cordes vocales de se protéger et de maintenir vos muqueuses souples.

Et ensuite pour finir cette section sur l’hygiène du chanteur, soyez vigilant à bien vous soigner si vous avez des affections ORL. N’hésitez pas à aller faire un tour chez le phoniatre pour voir si vos cordes vocales vont bien et obtenir des conseils avisés pour préserver votre voix. Aller voir le phoniatre est presque un passage obligé pour tous les chanteurs qui souhaiteraient travailler de leur voix.

Gare également aux maladies du froid (angine, bronchite, rhumes, etc.). Ne laissez pas traîner ces maladies et allez consulter un médecin le plus vite possible lorsqu’apparaissent les premiers symptômes. Elles usent et abîment votre voix (surtout si elles deviennent chroniques) et ralentissent votre travail vocal. Préservez vous également des allergies qui pourraient affecter votre voix (pollens, etc…)

Secret n°7: L’entraînement régulier de la voix. Régulièrement et pas trop longtemps !

Le travail de la voix est comme un sport. Plus vous serez régulier dans votre travail, mieux cela sera pour votre voix. Il est conseillé de faire plusieurs petites séances de travail régulièrement, au minimum deux fois par semaine. Plutôt qu’une grosse séance de plusieurs heures une fois tous les 36 du mois… (vous pourriez d’ailleurs vous faire mal en travaillant comme cela car vos muscles et vos cordes vocales vont être choqués d’un travail si intense après un long temps d’arrêt).

Si vous n’avez pas travaillé votre voix depuis longtemps, reprenez tranquillement et doucement. Soyez doux avec votre voix. Si vous voulez qu’elle garde souplesse et tonus encore longtemps, évitez de rester trop longtemps sans chanter, sans faire au moins quelques vocalises! Car cela peut être long de retrouver un bon tonus musculaire. De plus, il est frustrant de ne pas retrouver sa forme vocale et ses réflexes tout de suite. Reposer la voix de temps en temps c’est bien et nécessaire, mais attention à ne pas rester inactif vocalement trop longtemps…

Secret n°8: Ne grillez pas les étapes dans votre travail vocal !

Il faut naître avant qu’être ! Ne forcez pas l’évolution de votre voix. Avant de parvenir à votre idéal de voix, il y a des étapes dans votre technique qu’il convient de respecter. Si vous grillez ces étapes, votre technique sera bancale et votre voix propulsée dans une maturité qui n’est pas la sienne. Ayez la voix de votre âge, ne cherchez surtout pas à la vieillir. Laissez faire l’évolution naturelle des choses…

Je sais que c’est une chose difficile à respecter dans notre paysage musical où règne le culte du prodige vocal. On veut que les enfants chantent comme les adultes, mais regardez ce que sont devenus les enfants prodiges, sont ils allés loin dans leur carrière d’étoile filante ? Préservez vous !


Un bon nombre de chanteurs se sont grillé les ailes à vouloir chanter des rôles trop lourds trop tôt dans leur carrière.


Je parle ici pour les chanteurs lyriques mais il y a une pression certaine dans les autres milieux du chant. Les « Incroyables talents » et autres « Prodiges » mettent en avant ce culte sans penser aux chanteurs qui, par ignorance du développement d’une voix, se grillent les ailes en plein vol.

Travaillez des morceaux adaptés à votre niveau qui respectent là où vous en êtes dans le chant. Visez des morceaux qui vous challenge techniquement mais qui ne vous demandent pas d’avoir un autre âge pour les chanter… Ceci afin de durer et de chanter jusqu’à plus de 99 ans !

Secret n°9: Être heureux, être bien dans sa tête!

Et enfin le dernier secret, véritable élixir de jouvence de la voix : Cultivez votre joie de vivre !

Comme le dirait Maria Callas : « L’oiseau, lorsqu’il n’est pas heureux, ne chante pas! »

Je sais, ce n’est pas toujours facile et ça ne se commande pas en un claquement de doigt. Mais au moins avoir cet objectif et cette attention vis à vis de vous même. N’hésitez donc pas pour vous aider à faire un travail sur vous seul, ou accompagné d’un coache ou thérapeute. A être vigilant quant à l’état de votre moral. Cela à un réel impact sur votre énergie et de ce fait, sur votre voix. Et il en faut de l’énergie pour bien chanter! C’est notre devoir à nous, chanteurs, que d’être attentif à notre état de santé à la fois physique mais aussi mental! Notre instrument est notre corps tout entier: De la plante des pieds jusqu’à la racine de nos cheveux, voir au-delà! Un corps sain dans un esprit sain pour une voix saine en somme… 😉

Lorsque l’on est heureux, on a envie de chanter. Et sans l’envie, pas de chant…Voyez la vie du bon coté et votre chant, intimement lié à votre état d’être, sera à l’image de cette joie!

Vous avez maintenant mes 9 secrets en possession pour garder ou retrouver une voix jeune, belle et saine ! Sachez qu’à tous les ages vocaux il y a de la beauté ! Ne trichez pas et profitez pleinement de votre voix quelque soit votre age !


Cet article vous a plu? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous et à nous partager vos astuces pour garder une voix saine et belle tout au long de votre parcours de chanteur !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réactions au sujet de « Les 9 Secrets de la longévité vocale ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.